vendredi 28 août 2015

"L'abbé de l'Epée" de Félix MARTIN (1844-1916)
(Située dans la cour d’honneur de l’Institut nationale de jeunes sourds de Paris)

Charles Marie Félix Martin (1844-1916), sourd-muet, ancien élève de l'Institution Nationale des Sourds-Muets de Paris, né à Neuilly dans une excellente famille bourgeoise. Il est l'élève aux Beaux-Arts de Jules Cavelier (1914-1894). De 1865 à 1869, il fréquente l’École de Rome dont il sort second accessit. Il expose au Salon assez régulièrement entre 1876 et 1906 des statues à l'antique (seul les douze travaux d'Hercules ont un vague rapport avec le Grand Ferré), et des statues héroïques (la Mort de Bara 1881, aujourd'hui au musée de Rouen). Sa clientèle est varié, il fait de nombreux bustes en plâtre de médecins ou d'amis de la famille, des hauts-reliefs pour les églises et quelques rares commandes d'Etat. Après 1883, il travaille pour les statues monumentales qui vont orner le nouvel Hôtel de ville de Paris ou les couloirs de l'Opéra Garnier. C'est donc un sculpteur apprécié (il reçoit la Légion d'honneur en 1879)


 La chasse au nègre, Musée d’Évreux
 
 La sculpture "Chasse au Nègre" est l'une de ses œuvres essentielles. C'est également un témoignage rare et fondamentale de l'histoire de l’abolitionnisme. Acquis par l’État et envoyé au musée d’Évreux, l'inscription a été enlevé et détruite au bénéfice de "La conscience nationale et de la doctrine coloniale", l’œuvre engagé de Félix Martin est totalement dénaturée!.
Enregistrer un commentaire