mardi 12 mai 2015


Buste en marbre de l'Abbé Sicard

Marbre de Louis Auvray, datant de 1844. Louis Auvray (1810-1890) fut un sculpteur, un littérateur et un critique d'art français du XIXème siècle. Élève de David d'Abgers, il a surtout produit en sculpture, des médaillons et des bustes.

Ce buste représente Roch Ambroise Cucuron, dit Abbé Sicard, en habit d'Académicien, portant au cou l'ordre de Wasa remis par la reine de Suède en 1815, et sur la poitrine, la Légion d'Honneur (1814) et l'ordre de Vladimir.

L'abbé Sicard (1742-1822), entendant, fut formé par l'abbé de l’Épée. Grammairien de formation, il est d'abord nommé directeur de l'Institution de Bordeaux en 1786. A la mort de l'abbé de l’Épée en 1789, la commune s'engage à poursuivre l’œuvre de son école parisienne. En 1790, Sicard reçoit le titre de "premier instituteur" de l'école, grâce en partie à son élève sourd, Jean Massieu, qui éblouit le jury par ses réponses.

 En juillet 1791, l'Institution Nationale des Sourds-Muets est créée près de la Bastille dans le couvent des Céléstins. L'abbé Sicard en est nommé directeur. En septembre de la même année, l'institution des aveugles est elle aussi créée et ils rejoignent les sourds avec Valentin Haüy comme directeur.

Valentin Haüy premier instituteur des aveugles, est un laïc révolutionnaire, l'abbé Sicard est religieux et royaliste. En 1792, l'abbé Sicard est arrêté sans doute sur dénonciation de Haüy. Les élèves sourds et les élèves aveugles se rendent en délégation pour le défendre. Sicard échappe de peu à la mort. Après sa libération, la rupture entre les deux directeurs est consommée. Cette cohabitation mouvementée aura duré un peu moins de trois ans.

Le 4 avril 1794, l'Institution Nationale des Sourds-Muets de Paris s'installe dans l'ancien séminaire Saint-Magloire, actuelle rue Saint-Jacques où elle est toujours aujourd'hui. l'abbé Sicard dirigera l'institution jusqu'à sa mort en 1822.

Enregistrer un commentaire