mardi 12 mai 2015


L’abbé de l’Épée et le sourd-muet Joseph dit "Comte de Solar"

Cette œuvre de Ponce Camus, datant de 1802 a été offerte par son auteur à l'Institut Royal des Sourds-Muets de Paris. Marie-Nicolas Ponce Camus (1778-1839) né et mort à Paris. Spécialisé dans la peinture historique et les portraits, il fut l'élève de David.

Ce tableau représente l'abbé de l’Épée en compagnie du Comte de Solar devant la maison de ce dernier à Toulouse. C'est une fiction car l'abbé de l’Épée ne s'y est jamais rendu.

Joseph dit "Comte Solar", le 1er août 1773, le jeune joseph, sourd-muet alors âgé de 10-12 ans a été trouvé en haillons, sans connaissance , dans la rue à Cuvilly en Picardie. Personne ne le connaissait, ni le comprenait. Il fut conduit à Bicêtre, puis à l'Hôtel Dieu deux ans plus tard. A l'Hôtel Dieu, une religieuse le présenta à l'abbé de l’Épée qui l'emmena chez lui et se chargea de son éducation. Après des recherches sur ses origines, il le nomma Joseph et essaya de lui rendre son identité. A la suite d’enquêtes et d'un procès, le 28 juin 1781, un premier jugement fut rendu. Le jeune Joseph rentra en possession de son nom et de titre "Joseph Comte de Solar". Mais sa sœur fit appel, et en 1792, (l'abbé de l’Épée était mort en 1789), elle récupéra ses droits et Joseph perdit les siens. Il mourut sur un champ de bataille après être retombé dans l'anonymat.

Quoi qu'offert par son auteur, ce tableau ne fut accepté par le conseil d'administration de l'institut Royal des Sourds-Muets de Paris que la condition qu'il sera placé au bas du tableau l'inscription suivante "Le sujet de ce tableau est une erreur de zèle de Mr L'Abbé de l"Épée, cependant il a été accepté par l'administration des Sourds-Muets, à cause des traits vénérables qu'il retrace avec fidélité, et le conseil en a exprimé sa reconnaissance envers l'auteur."

L'écusson portant cette inscription a disparu aujourd'hui.

Enregistrer un commentaire