mardi 2 juin 2015

Désiré ORDINAIRE (1773-1847)

Directeur de l'Institut National des Sourds-muets de Paris de 1831 à 1838

Docteur en médecine, docteur ès science, professeur d'histoire naturelle à l'académie de Besançon, doyen de 1810 à 1819, inspecteur de l'académie de Besançon de 1821 à 1824, recteur de Strasbourg de 1824 à 1831.

Il était élève de l'école centrale du Doubs, ou il étudia successivement la chimie, l'histoire naturelle, la grammaire générale, etc. Il entra en 1810 dans l'enseignement et acheva sa carrière en qualité de recteur de l'académie de Strasbourg ( de septembre 1824 à mars 1831)

Il inite a Strasbourg avec l'aide de Joseph Piroux, l’intégration des enfants sourds-muets dans les écoles communales et de la formation des instituteurs à leur éducation, dans le but d'en scolariser le maximum et de leur faire acquérir les fondamentaux (lecture, écriture,calcul) sans la langue des signes.

En 1830 et 1836 il tente d'imposer dans l'Institut Nationale des Sourds-Muets de Paris, l'oralisation pure, avec des enseignants entendants non spécialisés tout en rétrogradant les enseignants sourds-muets au rôle de répétiteurs. Les sourds-muets, avec Ferdinand Berthier, sont à l'unanimité contre sa méthode oraliste : ils ripostent et luttent pour retrouver leurs droits. En 1838, ils obtiendront le renvoi de Désiré Ordinaire.

C'est le premier directeur laïc de l'Institut Nationale des Sourd-Muets de Paris et le premier à imposer l'oralisation pure dans cette école et qui voulu de surcroit interdire l'usage de la Langue des Signes dans l'école de l'Institut Nationale des Sourds-Muets de Paris.

Chevalier de la Légion d'Honneur "homme éminemment estimable"... mouais pas pour les sourds!!!

Enregistrer un commentaire