mercredi 3 juin 2015

Henri GAILLARD (1866-1939)

Il est l'un des plus vigoureux militants sourds de France à la Belle Époque, né le 24 août 1866 à Paris et mort le 17 avril 1939 à Garches (92). Ancien élève à l'Institut Nationale des Sourds-Muets de Paris, journaliste et rédacteur en chef de la Gazette des Sourds-Muets, membre de la Société des gens de lettres. Il est le créateur du verbe "noétomalalier".

Henri Gaillard devient sourd à la suite d'un bombardement en 1871. (pas d'infos à propos de sa famille)

Ses écrits défendent la langue des signes et les sourds qu'il appelle "mes frères", comme Ferdinand Berthier auprès des sourds et des malentendants du XIXeme siècle. Il fut le continuateur de la culture sourde en faisant la promotion des écrivains et artistes sourds, avec son imprimerie : "l'imprimerie des Sourds-Muets", situé rue d'Alésia à Paris, et à travers ses articles dans des gazettes comme La Gazette des Sourds-Muets, et d'autres encore. Il a aussi dirigé la Revue pédagogique de l'enseignement des Sourds-Muets. Il fut également le directeur du journal littéraire et politique, "La Silencieuse" qui s'appellera plus tard "La République de demain", un journal dont le lectorat ne se compose pas que des personnes sourdes.

Décoré de Chevalier de la Légion d'Honneur.


Enregistrer un commentaire